01/04/2014

[Hors-Série] Propos Ferré

- "Dans le crépuscule jaloux de l´ordinateur fidèle, sous les mains programmatrices du beau temps, quand les services météonucléaires auront décidé qu´il fera beau demain, parce que demain le pouvoir mettra son chapeau de travers, parce qu´il aura besoin de certaines assurances du côté des amibes ou du côté des exhalaisons sud-américaines, ou du côté de ses dépendances sexuelles ou financières – ce qui reviendra au même – sous les mains programmatrices aussi du mauvais temps ou du temps gris, ou du temps maussade – tout cela étant absolument prévisible et prévu de toute éternité de bande perforée – alors, ce crépuscule prendra le temps d´en faire à sa fantaisie et, d´accord avec le soleil, avec le vent, avec les rafales ou le silence objectif arrivant des galaxies perdues – pas pour tout le monde – et des galaxies présentes au bar de l´insouciance ou de la déraison enfin venue comme de l´an dix mille... Alors, ce crépuscule remangera l´admis et le conforme, et le comique grandiose fera se remanger entre les millénaires de conneries morales et abjectes, la moralité abjecte, bien entendu". -

Léo Ferré, L'Imaginaire (disponible à la Librairie du Monde Libertaire et sur la The Boutique)