15/02/2014

[Hors-Série] Propos situationniste IV

- "Comme autre côté de la déficience de la vie historique générale, la vie individuelle n'a pas encore d'histoire. Les pseudo-événements, qui se pressent dans la dramatisation spectaculaire, n'ont pas été vécus par ceux qui en sont informés. Et de plus, ils se perdent dans l'inflation de leur remplacement précipité, à chaque pulsion de la machinerie spectaculaire. D'autre part, ce qui a été réellement vécu est sans relation avec le temps irréversible officiel de la société, et en opposition directe au rythme pseudo-cyclique du sous-produit consommable de ce temps. Ce vécu individuel de la vie quotidienne séparée reste sans langage, sans concept, sans accès critique à son propre passé qui n'est consigné nulle part. Il ne se communique pas. Il est incompris et oublié, au profit de la fausse mémoire spectaculaire du non- mémorable." -

Guy-Ernest Debord, La société du spectacle, 1967.