31/12/2014

Retour de Nuit - Musique de la parole (Podcast)

"Les gens, il conviendrait de ne les connaitre que disponibles à 
certaines heures pâles de la Nuit..." - Léo Ferré, Richard

Amis,

Quand l'ennui s'ennuie, il reste la Nuit. Faite de parole(s) et d'envie(s), jusqu'au chanter, c'est à la Nuit que nous nous sommes adonnés hier, long de l'hertzien libertaire. Il y avait là quelques amis. Nous nous connaissions ou ne nous connaissions pas - nous-mêmes pour commencer. Ecrits posés au tour de table, de la conviction quelque part entre coeur et poing, du sourire, nos voix pour allumer la mèche, la guitare car il le faut bien. Et jusqu'au petit-matin, à grands coups de J'en veux ! Et toi ? Pas mal !, nous n'avons eu qu'à nous servir de l'instant, à nous servir dans l'instant, pour parvenir enfin à l'inabouti.

Si, comme toutes les autres, elle n'avait pas de but particulier, la volonté de cette Nuit Noire sans musique (diffusée) était avant tout de se débarrasser de l'habituel, et proposer aux auditeurs et auditrices de Radio Libertaire une situation nocturne différente, un direct ininterrompu de plus de six heures (pas la moindre publicité ou message promotionnel) principalement consacrées à la discussion. La Nuit, le direct n'existe plus à la radio, ou de manière marginale ou ponctuelle. Nous-mêmes (aux Nuits Noires ou d'une manière générale sur RL), par nécessité ou par goût, privilégions souvent la musique. Or si le jour ronronne, la Nuit est comme les arbres, elle peut aussi parler. C'est donc uniquement de nos voix que nous nous sommes servis cette fois.

Micros ouverts, se présentent au fur et à mesure (de l'enregistrement que vous pouvez retrouver plus bas), Aude (de l'émission Transbords et harpiste notamment), Monsieur Frédéric (Léo 38 et autres créations notamment), moi-même Davou, Cécile (de l'émission Et toi, tu la sens la 5ème puissance ? notamment), Joyce (Flûtiste notamment), Max (de l'émission Y A De La Fumée Dans Le Poste notamment), Lise (chanteuse et guitariste notamment), Luc (harmoniciste et chanteur notamment), Anthony (guitariste et chanteur notamment), Fritz (percussionniste notamment), Li-Chen (individue notamment). Un grand et fraternel merci à eux, à elles.

L'enregistrement ici proposé ne contient pas les premières minutes de cette Nuit Noire, la lecture du témoignage de la Cloitrée. C'est de cet extrait de l'Opéra du Pauvre dont il est question d'entrée de jeu. Après quelques instants de mise en place, nous évoquons la Guerre de 14-18 ; Coluche ; les animaux et le vegan ; lecture des premières blagues carambar ; pour la première fois nous parlons de la musique, ce qui nous emmène jusqu'au Bal... Et on y va qu'i' dit !
- 1ère partie à réécouter ici -

L'artiste et son oeuvre : dissociation ; "L'argent pourrit les gens" ; le mot Artiste ; pratiques libertaires ; Rodin et ses pairs ; plage d'expression des musiciens et musiciennes présents ; translation des vecteurs cul ; installation de la harpe électrique...
- 2ème partie à réécouter ici -

Quelques souvenirs me remontent, depuis Léo jusqu'à Mouna Haguigui ; et l'on parle de manifs, de Paris ; et à nouveau de musique - jusqu'à en jouer encore ; Les pianos dans les gares ; des ZAD dans la tête ; lecture de nouvelles blagues carambar... 
- 3ème partie à réécouter ici -
 
Et puis, comme le jour, la Nuit aussi se traine. Alors la musique s'installe un peu...
- 4ème partie à réécouter ici -

Georges Bataille, et Devos, et la Nuit, et Ferré ; L'individu ; (forcément) l'artiste à nouveau ; "Je redoute l'hiver et j'exècre la misère..." non, ce n'est pas le froid qui tue ; La vie factice cotoie la vie réelle, tout est une question de proportions...
- 5ème partie à réécouter ici -

On chante encore, Saez, Chapman ; Bouquet dit Léo ; faux-horoscope ; L'étranger de Charles Baudelaire ; les employés et employées de RLD sont en lutte, et c'est aux Lilas que ça se passe ; Maupassant juste après 68 ; lecture des dernières blagues carambar ; de la musique encore ; avant de lever le camp - comme on lève la patte !
- 6ème partie à réécouter ici -

*

Un big up aux voisins et voisines du studio Louise Michel... 

---
Edit : Le lien de la partie 1 était faux, merci à Fred, c'est réparé ! 17h16