13/08/2018

L’Été en Pente Noire - saison 3 épisode 5 / Albert, Elisée, Nicolaï et les autres

C'est un petit soir d'anarchie, tendrement planqué derrière le dernier sourire du soleil. C'est un petit soir donné à personne, à aucun maitre, à aucune altérité subordonnatrice, partagé par ceux et celles qui le voudront. C'est un petit peu d'anarchie, posée sur le comptoir, et qui se tient prête à t'emmener où elle voudra, à savoir où tu voudras. Elle tend la main - attrape !

Lus, et à lire, et à relire :

Elisée Reclus, Pourquoi nous sommes anarchistes (1889) - Albert Libertad, Nos vouloirs (1907) et Le criminel, c'est l'électeur ! (1906) - Aspirine, Et après, que nous reste-t-il ?

Avec : Jacques Bertin, Claire - iO, Claire - Générique - Albert Ketelbey, In a persian market () - Nicolaï Rimski-Korsakov, Shererazade (Joel Silverstein, Boston Symphony Orchestra, Seiji Ozawa) - Saez, Peuple manifestant - Modeste Moussorgski, Tableaux d'une exposition (Chicago Symphony Orchestra, Rafael Kubelik) - Saez, Notre dame mélancolie - Serge Gainsbourg, Lady héroine

Merci au site non-fides.fr. Merci à Christiane, même si elle ne termine pas sa flammeküche. Merci à Pascal pour son appel sympa. Merci Frédo !

Pour réécouter L’Été en Pente Noire - saison 3 épisode 5 / "Albert, Elisée, Nicolaï et les autres", c'est ici :
Partie 1 - Partie 2